Accidents et accidentés à Maisons-Laffitte

Maisons-Laffitte, accident

Rue de Paris

Les pompiers sont sûrement intervenus avec ce camion 

que vous pouvez voir en cliquant ici

Sartrouville dirigeable clement bayard

Le 25 août 1909, le grand dirigeable construit sur l'aérodrome de Sartrouville, après être resté plus de 2 heures à plus de 1200 mètres (record), en démonstration devant l'armée russe, s'abime à l'aterrissage, des vents violents le faisant se prendre dans les arbres à Maisons-Laffitte.

maisons-laffitte repechage du dirigeable clement bayard

Le "Clément Bayard" sera repéché, réparé, et vendu à l'armée russe

Houilles, catastrophe ferroviaire en 1920

De nombreux mansonniens meurent dans un accident de chemin de fer à Houilles  le 9 octobre 1920

maisons-laffitte, funéraille des victimes de la catastrophe de chemin de fer de 1920

Funéraille des victimes de Maisons-Laffitte du déraillement de Houilles

Déraillement train à maisons-laffitte

Le 5 août 1930 un train à pleine vitesse déraille après avoir défoncé un heurtoir

près de la gare de Maisons-Laffitte

 

maisons-laffitte naufrage du mercedes en 1904

Le racer "Mercedes" construit et piloté par Gaston Pitre, constructeur de bateaux à ML, se brise et coule lors de la "coupe de l'auto" courue en 1904 à Maisons-Laffitte

Malgré les recherches immédiates, le mécanicien périt

collision aérienne le 20 septembre 1958
Débris du Mystère IV

Le 19 septembre 1958, à une époque où il n'y a presque pas d'avion dans le ciel, un "Mystère IV" de l'armée française, effectuant des figures acrobatiques, entre en collision avec un avion de transport de l'armée américaine

Les appareils étant très hauts, j'ai vu et entendu cet accident

Les débris sont tombés à Vernouillet et Carrieres-sous-Poissy

maisons-laffitte accident hélicoptere
image Pascal Cordeboeuf

Le 6 avril 1988, le pilote d'un hélicoptère militaire,"Ecureuil", victime d'une avarie, dirige son appareil vers le champ de course, pour éviter les zônes habitées, et se crashe. 

Pour partager sur Facebook, Tweeter, Google+ ou par e-mail

Cliquez sur une des icônes ci-dessous

Écrire commentaire

Commentaires: 0